Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Bulletin de veille pour l'industrie Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT mai 2021
Navigation
Se connecter


Mot de passe oublié ?
 

Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT mai 2021

 

Bulletin de veille pour l'industrie du futur 


Prochain webinar CNIS 1er juillet 2021 - 18h00

Cybersécurité
« Optimisation des opérations au sein du SOC »

Le Security Operations centerSOC, désigne dans une entreprise l’équipe en charge d’assurer la sécurité de l’information.
  • Intelligence artificielle : "La Chine est la première dictature numérique au monde". Une enquête de plus d’un an qui révèle le dessous des cartes de l’intelligence artificielle (IA), les mythes autour de cette technologie et son utilisation à des fins autoritaires.  Une multitude de petites mains permettent à l’intelligence artificielle de fonctionner en étiquetant, en répertoriant les données et en identifiant les images. Elles sont indispensables à différentes étapes, de la préparation des données à l’entraînement de l’algorithme.  Témoignages en Chine, au Burkina Faso, de microtravailleurs qui réalisent des tâches pour quelques centimes d’euros.
  • Cybersécurité : « Il faut importer les bonnes pratiques de l’IT pour en faire les standards de l’OT » Aujourd’hui, IT et OT sont liés. Les automates industriels ont des processeurs, de la mémoire vive, des cartes réseaux... Les tablettes tactiles et les systèmes d’exploitations Linux ou iOS sont entrés dans les usines. Les cybercriminels de l’IT retrouvent dans les usines les technologies avec lesquels ils ont été biberonnés : les systèmes OT deviennent des systèmes IT comme les autres, donc attaquables comme les autres.
  • CEA et Atos axent leurs recherches sur l’intelligence artificielle pour les industries et le climat. Pour améliorer leurs recherches sur l’IA notamment sur l’architecture cloud de confiance, au développement du continuum “cloud-edge” avec des solutions de répartition des données ainsi que des capacités de traitement entre technologies opérationnelles, technologies informatiques et cloud. Le CEA mettra ses équipements, ses plateformes et ses infrastructures de recherche au service de cette collaboration. Atos mobilisera ses équipes de R&D pour essayer de répondre aux problématiques liées aux enjeux industriels, mais également climatiques.
  • L’Edge AI : la technologie en plein essor qui mêle intelligence artificielle et Edge computing. L’edge Computing permet de répondre à ces contraintes, en effectuant les calculs en périphérie du réseau. Cette division de l’informatique distribuée essaie de rapprocher le stockage des données et la puissance de calcul nécessaire à leur traitement au plus près de l’appareil connecté. Cette approche permet de décupler les performances tout en réduisant les coûts d’exploitation.
  • La RATP expérimente un dispositif vidéo de gestion des flux basé sur l’intelligence artificielle. Ce mardi 25 mai, la RATP a lancé un dispositif permettant de mesurer l’affluence sur les quais de la ligne 14 à la station Gare de Lyon. À l'aide de caméras dopées à l'intelligence artificielle, le groupe espère fluidifier la fréquentation de cette ligne qui comptera bientôt un million de voyageurs quotidiens. L'expérimentation, qui a reçu un avis favorable de la Cnil, doit durer trois mois. 
  • L’Edge Computing encore considérée comme immature. Dans un nouveau rapport consacré à l’informatique périphérique (Edge Computing), Intel affirme que les entreprises doivent embrasser cette nouvelle technologie pour rester compétitives. « l’edge rend possible un monde où, tout d’un coup, chaque objet a la potentialité d’une information – une information qui peut être extraite et utilisée en temps réel »« Malgré toute l’excitation, la technologie reste immature, et les modèles commerciaux viables utilisant des appareils connectés et des dispositifs de l’internet des objets à la périphérie du réseau sont encore en cours d’élaboration ».
  • Déploiement d'objets connectés à grande échelle : ce qu'il faut savoir. L'internet des objets est là pour rester, et avec des milliards d'objets connectés déjà actifs, comment pouvez-vous planifier votre propre déploiement global et vous assurer qu'il est réussi ? Les déploiements d'objets connectés à grande échelle sont complexes, et beaucoup échouent en raison de problèmes de connectivité.
  • Atos et Thalès s’allient sur le « big data » et l’intelligence artificielle. Atos et Thales ont décidé d'unir leurs forces dans une société commune, Athea, qui développera une plateforme souveraine dans les domaines du "big data" et de l'intelligence artificielle.  Atos et Thales ont décidé de créer une société commune baptisée Athea et destinée à "développer une plateforme souveraine associant traitement de données massives et intelligence artificielle pour les secteurs de la défense, du renseignement et de la sécurité intérieure et qui s’adresse tant aux acteurs publics que privés".
  • Des chercheurs conçoivent un matériau vivant photosynthétique grâce à la bio-impression. A l’Université de technologie de Delft (TU Delft), une équipe de chercheurs a créé un matériau vivant photosynthétique et écologique en utilisant une technique de bio-impression et des algues. Ils auraient déposé des algues vivantes sur une cellulose bactérienne : la combinaison de ces deux composés organiques aurait permis de créer un matériau vivant, capable d’effectuer une photosynthèse c’est-à-dire qu’il est capable de se “nourrir” et de se régénérer grâce à la lumière.
  • IoT cellulaire : dossier complet. Comme les smartphone et autres appareils mobiles, l’IoT cellulaire s’appuie sur les technologies LTE-M et NB-IoT 2G, 3G, 4G, 5G  et Low Power Wide Area Network (LPWAN) pour transmettre et recevoir des données.
  • Déconstruisons les idées reçues sur l’IA prédictive. Parce qu’elle est abstraite, les idées reçues sur l’intelligence artificielle, notamment prédictive, vont bon train. L’une d’entre elles est de ne la percevoir que comme un outil destiné à booster le chiffre d’affaires. Pourtant, mise au service de la société, l’IA prédictive peut faire des prouesses. (Par Rupert Schiessl, co-fondateur de Verteego).
  • Excellence opérationnelle - 4.0 : comment s’organiser, grandir (et se réinventer). À l’heure où la pandémie de COVID-19 ébranle des secteurs industriels entiers dans leur fondement, la résilience s’organise. Dans ce contexte incertain, l’excellence opérationnelle conjuguée aux leviers de l’industrie du futur sont plus que jamais stratégiques pour s’adapter, se projeter, gagner en compétitivité. Digitalisation et organisation, robotisation, agilité des process et des équipes, versatilité des modèles de business sont au centre des enjeux industriels à relever... le défi de l’après.
  • SNCF Réseau réconcilie OT et IT pour réduire les incidents. Au fil des années, SNCF Réseau n’a cessé d’enrichir son réseau OT (Operational Technology). Mais cette évolution s’est opérée en parallèle de la modernisation du SI. La filiale de la SNCF a profité de la modernisation de son outil de supervision pour établir des passerelles entre ses réseaux OT et IT et mettre en place de nouveaux outils d’information en temps réel afin de mieux gérer les incidents.
  • Faire de l'industrie circulaire un modèle de référence pour réduire l'empreinte environnementale. Quels modèles pour réduire drastiquement l’empreinte environnementale de l’industrie française tout en relocalisant sans oublier de relancer l’économie ? Question complexe portée dans le débat public par deux organisations. Pour l’Inec, il faut doper les projets d’industrie circulaire, pour l’Ademe le plan de relance permet d’apporter des investissements massifs dans des projets de décarbonation, l’idéal étant de combiner les deux !
  • Cybersécurité : les pare-feu industriels se hissent enfin au niveau de l'IT. Apparus il y a un peu plus de dix ans sous l’impulsion de pure players de la cybersécurité industrielle, les pare-feu OT n’avaient pas beaucoup évolué jusqu’au milieu des années 2010. Mais depuis quelques années, les éditeurs de pare-feu IT ont adapté leurs solutions pour l’atelier en intégrant les besoins de l’industrie.
  • Cybersécurité : comprendre les spécificités de l'industrie manufacturière. Le concept d'industrie 4.0, qui repose sur le principe d'intégration entre le physique et le numérique comme base d'une quatrième révolution industrielle, n'intègre pas l'extraordinaire poussée de cyberattaques qu'ont connue les entreprises du secteur ces dernières années. Pourtant, l'avenir de l'industrie 4.0 à l'aune des cybermenaces représente un risque commercial considérable, dont l'ampleur est difficile à anticiper, à évaluer et à atténuer. 
  • Industrialiser l'IA . Le feature store, une techno clé pour passer l'IA à l’échelle. Le référentiel gère le stockage, la mise à jour et le partage des caractéristiques des pipelines et modèles de machine learning. Une solution qui se révèle indispensable pour une IA factory. Le feature store consolide les workflows de machine learning autour d'un pipeline unique pour l'entrainement, le test et la validation des modèles, ainsi que leur exécution sur le terrain.
  • Cyberattaques : l’industrie fortement touchée en 2020 selon IBM Securité Le dernier rapport annuel d'IBM Security relève une intensification des cyberattaques en 2021. Les industriels liés à la lutte contre le covid ont connu un doublement des cyberattaques. L'industrie manufacturière est devenue le deuxième secteur d'activité le plus visé par les cyberattaques. Dernier rapport innovant sur le jumeau numérique sur le marché du pétrole et du gaz d’ici 2026 .
  • 4 bonnes pratiques de cybersécurité OT. La plupart des organisations restent bloquées par le modèle traditionnel de sécurité du périmètre du réseau et utilisent des VPN et d’autres outils pour accorder l’accès à distance. Or, pour sécuriser un réseau, il faut d’abord identifier chaque utilisateur et chaque endpoint qui se connecte et à quelles données. C’est la base de tout cadre de sécurité, quel qu’il soit, y compris Zero-Trust. Voici comment procéder pour instaurer l’approche Zero-Trust à tout un réseau OT 







Bulletin de veille Toutes les archives du bulletin de veille pour l'industrie en ligne



Merci de me désinscrire de cette mailing list

-- 

Erick Jonquière |  AFNeT  | 
 
Chef de projet IT
Community Management & Collaborative Practice
___________________________________
30, rue de Miromesnil - 75008 Paris
Tel : + 33 (0)1 53 43 82 70
Mob : +33 (0)6 09 04 87 18
erick.jonquiere@afnet.fr
Actions sur le document
« Mai 2022 »
Mai
LuMaMeJeVeSaDi
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031