Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Bulletin de veille pour l'industrie Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT Décembre 2020
Navigation
Se connecter


Mot de passe oublié ?
 

Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT Décembre 2020

 

Bulletin de veille pour l'industrie du futur 



Prochain webinar CNIS 14 janvier 2021 - 18h00

Industrie 4.0 et Edge Computing: Cas d'usage et exemples, déploiement et passage à l'échelle (Inscription)

Le marché du Edge explose. 80 % des données en 2025 seront produites par des systèmes décentralisés et hors Cloud. Parallèlement la 5G va apporter réduction de la latence, rapidité et fiabilité. De gros volumes de données pourront transiter plus rapidement. En conséquence, le besoin de mettre en place l'intégration IT/OT de manière sécurisée devient une priorité.  Ce Webinaire, co-animé par IBM et Siemens, expliquera comment apporter de manière cohérente, tous les éléments composant une architecture Industrie 4.0 : lignes de fabrication, usine et cloud.
  • Présentation de SINOVATE: l’avenir du stockage cloud décentralisé. L’industrie du stockage de données devrait dépasser 80 milliards USD dans les 4 prochaines années. Du marché des applications et de la croissance de l’IoT Blockchain, de l’IA et du commerce électronique. Le marché se divise entre les fournisseurs grand public  et les nouvelles alternatives Cloud basées sur la blockchain. Plateforme de stockage de données cloud décentralisée SINOVATE développe sa propre technologie de blockchain qui fonctionne à l’unisson avec le stockage de données incorruptible (IDS).

  • Ce que Lacroix envisage de faire avec la 5G dans son usine d’électronique du futur. « La 5G apporte quatre réponses adaptées à l’industrie 4.0 : une bande passante accrue pour de nouveaux usages vidéo et mises à jour rapides de logiciels, une faible latence pour les processus industriels qui demandent de la réactivité en temps réel, la garantie de continuité des applications critiques, et de l’Internet des objets massif avec la capacité de connecter jusqu’à 1 million de capteurs par Km2 »
  • Comment bâtir des clouds souverains. Aujourd'hui, aucun débat sur la souveraineté numérique n'a lieu sans mentionner le cloud. Disposer de services sécurisés, non soumis aux législations étrangères représente en effet un enjeu fort pour les États comme pour les entreprises européennes. Des clouds de l'État à Gaia-X, focus sur les différentes initiatives actuelles et leurs positionnements respectifs.

  • L’importance de la périphérie réseau pour sa sécurité. La nature du trafic dans les réseaux des fournisseurs d’accès est, à nouveau, en train de changer, et il est évident qu’en 2021, avec une infrastructure plus critique répartie en périphérie du réseau, plutôt que dans des datacenters centralisés, il est nécessaire de prêter davantage attention aux menaces qui visent cette surface en constante expansion
  • Quels sont les apports de la 5G pour l'IoT. ? Volume de données transmis multiplié par 100. Les futurs réseaux 5G seront théoriquement capables de transférer 20 gigabits de données par seconde.  Pour l'IoT, la 5G est une clé vers une plus grande interopérabilité. "Avec un même composant, un industriel pourra se connecter en haut ou bas débit en fonction de ses besoins. Cela va simplifier le design des objets car il n'y aura plus besoin de choisir les composants pour du LoRa, du NB-IoT ou une carte SIM : l'IP mènera à l'interopérabilité".

  • IA, des puces dédiées à l’edge computing. Un projet européen associant le CEA-Leti, l’Imec et l’institut Fraunhofer vise la mise en place d’une plateforme commune de solutions d’intelligence artificielle dans l’edge en développant notamment des puces de traitement efficaces en local qui ne nécessitent plus de passer par le cloud.

  • MLOps : la livraison en continu des modèles prédictifs . Contraction de Machine Learning et Operations, MLOps est l’association des processus d’apprentissage automatique et du déploiement opérationnel – Machine Learning et DevOps. Le développement et la livraison d'applications suit historiquement un ensemble d’étapes successives bien établi. Une phase de spécifications, suivie d’une phase de développement, puis une phase de livraison sur un environnement de production. Avec le MLOps  tout le processus de développement est en itération et soumis en permanence au test & learn. 

     

  • A quoi pourra servir l'infrastructure européenne des données Gaia-x ? Faciliter la conformité opérationnelle, mieux comprendre les défaillances techniques de ses produits, enrichir l’expérience utilisateur de ses clients… A l’occasion du Forum Gaia-x, les 18 et 19 novembre, plusieurs grands industriels ont présenté les cas d’usages que pourrait permettre l’établissement de standards pour le partage de données en confiance entre les clouds. Tour d’horizon. 
  • Ethics by Design: An organizational approach to responsible use of technology. Le Forum économique mondial a publié un nouveau rapport détaillant la manière dont les organisations peuvent adopter une approche éthique pour concevoir la technologie et l'utiliser de manière responsable.  L'ouvrage présente trois principes de conception qui peuvent être intégrés pour promouvoir un comportement éthique lorsqu'il s'agit de créer, de déployer et d'utiliser la technologie.
  • Les entreprises sont-elles prêtes à faire face à la prochaine vague du Big Data ? Parmi les technologies émergentes entraînant une explosion du Big Data, on compte le Edge Computing, la 5G, l’internet des objets, l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle et la Blockchain. Les managers informatiques sont 66% à affirmer que plus de la moitié des données de leurs entreprises sont des ” Dark Data ” : à savoir des données non traitées, inutilisées, déstructurées, voire inconnues.  
  • L'environnement, prochain défi de l'industrie 4.0. La Commission européenne estime que l’empreinte énergétique et environnementale du numérique correspond de 5 % à 9 % de la consommation d’électricité mondiale et à plus de 2 % de toutes les émissions.  La plupart des entreprises sont dans l’obligation d’intégrer dans leurs stratégies des préoccupations environnementales et sociales. L’Industrie 4.0, qui a profondément bouleversé les processus industriels en créant une usine interconnectée et plus agile grâce aux outils numériques, intègre-t-elle ces enjeux ?
  • Détecter des erreurs scientifiques grâce à l’intelligence artificielle. Le projet NanoBubbles vise à comprendre pourquoi la communauté scientifique peine à détecter et à corriger les erreurs présentes dans des publications. Membre du Laboratoire d’informatique de Grenoble, Cyril Labbé va développer des algorithmes capables de décortiquer automatiquement les documents. Entretien.

  • Green IT : Lutter contre l’obsolescence programmée . « Face à la raréfaction des ressources naturelles et à la prolifération des déchets, il est impératif d’instaurer des schémas durables de production et de consommation tenant compte des limites planétaires, avec pour priorité un usage plus efficace et plus soutenable de nos ressources,  » le Parlement européen a voté le 25 novembre dernier une résolution qui enjoint la Commission européenne à proposer un ensemble de dispositifs pour glisser vers une consommation plus responsable
  • DSI : une approche singulière de l’agilité. Explorer l’état d’avancement de l’agilité organisationnelle et d’initiatives numériques d’entreprises, c’est l’objectif d’un rapport* de Workday. 1024 dirigeants et responsables informatiques ont été interrogés. L’agilité est devenue un incontournable. Mais son périmètre varie d’une direction à l’autre – informatique, financière, des ressources humaines…

  • Cybersécurité : l’externalisation en question. « Peu d’entreprises ont véritablement les moyens d’exploiter un SOC en interne. L'externalisation est un moyen intéressant de bénéficier des services d’un SOC. Un SOC, ce sont beaucoup de processus extrêmement complexes et le recours à des ressources humaines est très compliqué pour une entreprise lambda. Mais comme pour tout projet d’externalisation, on ne peut externaliser que ce que l’on maîtrise déjà bien en interne.

  • L’IA émerge enfin dans les projets des entreprises françaises. Menée auprès de 144 DSI et responsables informatiques d’entreprises françaises de plus de 250 employés une nouvelle étude réalisée par Axians France et HPE confirme l’importance prise par les sujets IA. Elle confirme également un manque de maturité et les aspects toujours très exploratoires de bien des projets.

  • Blockchain et stockage décentralisé : qu’en est-il vraiment ? Une hausse de la cybercriminalité ainsi que les discussions au cœur du RGPD tendent à mettre en lumière la nécessité d’être maître de nos données et de leurs utilisations. La décentralisation et la distribution de la donnée apparaissent ainsi comme une véritable considération de soutien aux enjeux de transparence de la donnée. Alliées à la blockchain, ces technologies également décentralisées offrent de nouvelles perspectives.
  • L’usinage 4.0, un défi technique qui reste à relever. Si le concept d’industrie 4.0 - associant technologies numériques et outils de production –  s’implante peu à peu dans les usines, les technologies d’usinage peinent à suivre ce mouvement. C’est un constat qui a été dressé le 17 novembre par le Centre technique des industries mécaniques (CETIM) à l’occasion d’une matinée consacrée aux « évolution et aux nouvelles technologies de l’usinage ».









Bulletin de veille Toutes les archives du bulletin de veille pour l'industrie en ligne



Merci de me désinscrire de cette mailing list

-- 

Erick Jonquière |  AFNeT  | 
 
Chef de projet IT
Community Management & Collaborative Practice
___________________________________
30, rue de Miromesnil - 75008 Paris
Tel : + 33 (0)1 53 43 82 70
Mob : +33 (0)6 09 04 87 18
erick.jonquiere@afnet.fr

Actions sur le document
« Décembre 2021 »
Décembre
LuMaMeJeVeSaDi
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031