Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Bulletin de veille pour l'industrie Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT août 2019
Navigation
Se connecter


Mot de passe oublié ?
 

Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT août 2019

 


25 Septembre 2019

  • CNIS Kick-Off Meeting 25 septembre 2019 : IIoT, Big Data, Cybersécurité, Intelligence artificielle, simulation numérique, Edge computing, maintenance prédictive, additive manufacturing, BlockChain, Green IT ... venez découvrir en avant-première le programme de la saison 2019/2020 du CNIS et tous les grands sujets des ateliers qui feront l'actualité numérique de nos industries du futur. Inscription
  • A quand une traçabilité dans le secteur du textile ? Transparence, blockchain, voire ADN en spray : face à un public de plus en plus curieux de la provenance et de la composition des biens qu'il consomme, des entreprises planchent sur l'amélioration de la traçabilité des vêtements ou matériaux textiles.
  • Le numérique est une ressource non renouvelable. Depuis des décennies, les scientifiques nous alertent sur la confrontation entre notre échelle de temps (anthropique) et l’échelle géologique : notre demande en ressources abiotiques est tellement forte que nous sommes entrain d’épuiser tous les stocks, notamment ceux de minerais, d’énergies fossiles, et de terres arables.
  • Trois étapes pour établir sa stratégie de protection des accés à privilèges. Selon une récente étude CyberArk, seulement 44 % des responsables français interrogés affirment que leur entreprise a mis en place une stratégie de sécurité des accès à privilèges. Or, la protection de ces accès est un élément essentiel de la stratégie de cybersécurité, car il s’agit de la voie royale des cybercriminels pour mettre rapidement la main sur des données sensibles.
  • Vulnérabilités des données : le risque zéro n’existe pas. Il ne fait aucun doute que des avancées technologiques – telles que l’automatisation – ont remodelé la sécurité ; mais les cyberattaques font encore régulièrement la Une des journaux. Par conséquent, on peut se demander quelles réponses l’industrie est en mesure de proposer afin de quitter ce jeu incessant du chat et de la souris.
  • « L'explicabilité des algorithmes est-elle un droit fondamental ? » :  Si l’on ne parvient pas à répondre à cette question de l’explicabilité, le développement attendu de l’intelligence artificielle en France et en Europe sera freiné. Les enjeux sont colossaux et dépassent le débat sur la transparence des plates-formes. Les initiatives réglementaires prolifèrent sans nécessairement être coordonnées. Comme d'autres le rapport Villani sur l’intelligence artificielle (« Donner un sens à l’intelligence artificielle ») propose une approche différente de l'explicabilité.
  • L’open source, c’est plus que des licences. La communauté du logiciel libre et open source concernée par les quatre libertés de Stallman, le contrôle de sa vie numérique et la liberté des utilisateurs, doit étendre son champ d’action. Les licences libres sont nécessaires mais elles sont loin d’être encore suffisantes pour préserver la liberté des utilisateurs et leur garantir un contrôle de leur vie numérique.
  • Les certificats numériques, une réponse adaptée à la sécurité IoT ? L’IoT est un véritable phénomène lié à la transformation digitale. L’actualité se fait régulièrement l’écho d’attaques et de vulnérabilités portant atteinte aux entreprises ayant initié des projets de sécurisation des objets connectés. Le certificat numérique, vecteur d’identité forte, semble une réponse crédible à ces nouveaux enjeux de cybersécurité.
  • Edge computing, l’administration réseau fait son grand retour. L’Edge computing devient l’une des clés d’une économie toujours plus digitalisée, aux côtés du Cloud. Pour répondre aux enjeux de ces nouvelles formes d’infrastructures à la fois centralisées et décentralisées, les compétences réseaux reviennent en force.
  • Industrie du futur : ces PME régionales qui inventent les usines de demain. Figeac Aero, Saunier Duval, Schneider Electrique ...après la vapeur, l’électricité et les technologies de l’information et la communication, la quatrième révolution industrielle est en marche. Avec le numérique, la robotique ou encore l’intelligence artificielle, l’industrie française a toutes les cartes en main pour sonner son réveil. À condition que les PME régionales ne ratent pas le virage de l’usine 4.0.
  • AIS, quand le secteur maritime prend le virage du big data . Dans le secteur maritime, l’Automatic Identification System (AIS), un dispositif de transmission de messages par ondes radio à très haute fréquence, s’est imposé comme « le meilleur système de détection maritime ». Couplé à des récepteurs satellitaires, l’AIS permet de collecter et traiter une masse d’informations simultanément.
  • Le nucléaire à l'ère de la réalité augmentée . « Tel que conçu, tel que construit », soit TQC2, c’est le nom du projet technologique qui a valu à une équipe New AREVA et AREVA NP de remporter le Prix SFEN de l’innovation technologique. Ce projet démarré en 2015 a pour but de faciliter les opérations de contrôle de conformité dans des environnements complexes, tels que des installations industrielles nucléaires. Il combine l’utilisation d’une tablette tactile et de la réalité augmentée.
  • Efficacité énergétique dans l’industrie : un exercice de haute voltige. En matière d’efficacité énergétique l’industrie est un territoire souvent interdit au nom de la défense de la productivité ou de la confidentialité. L'engagement est d’abord une question de valeurs et de volonté de la part des dirigeants. L’enjeu de la réglementation, des labels et certifications diverses est d’en faire également une question d’intérêts : le mouvement est lent mais se déploie sûrement.
  • La fabrication additive trace sa route . À l’heure actuelle, les grands constructeurs automobiles ont bien compris l’importance de la fabrication additive dans l’industrie du futur. Si la technologie concerne principalement les voitures de sport ou les concept-cars, la production en série est bien au cœur des discussions. Le secteur automobile, leader dans les avancées industrielles, est porteur des technologies additives.
Merci de me désinscrire de cette mailing list

-- 

Erick Jonquière |  AFNeT  | 
 
Chef de projet IT
Community Management & Collaborative Practice
___________________________________
30, rue de Miromesnil - 75008 Paris
Tel : + 33 (0)1 53 43 82 70
Mob : +33 (0)6 09 04 87 18
erick.jonquiere@afnet.fr
Actions sur le document
« Avril 2021 »
Avril
LuMaMeJeVeSaDi
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930