Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Bulletin de veille pour l'industrie Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT octobre 2016
Se connecter


Mot de passe oublié ?
 

Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT octobre 2016

  • Boost-Industrie 2016: le 23 novembre se tiendra la 4ème édition des Etats Généraux de la transformation numérique des filières industrielles, avec 7 filières industrielles, 10 associations professionnelles de filières... Vous pourrez, en une journée, avoir un panorama des projets engagés dans ces filières, des bonnes pratiques et des idées fortes qui émergent mais aussi échanger avec les acteurs clés. Entrée libre sur inscription.
  • Les Big data ont-elles vraiment un avenir industriel ? Selon deux chercheurs du CNRS, les big data ont bien des applications industrielles. Elles passent par la définition de modèles prédictifs mathématiques issus de données réelles, plus fiables que la simulation.
  • IoT : les objets connectés, futur cauchemar pour les réseaux d’entreprise ? L’Internet des objets (IoT) est ses quelque 20 milliards d’objets connectés à l’horizon 2020 (dont 6 milliards dans les environnements industriels) risquent de mettre à défi les réseaux des entreprises. Et de provoquer quelques encéphalites aux administrateurs.L’un des risques majeurs avec l’arrivée massive des objets connectés sur le réseau est la congestion de ce dernier. C’est du moins la vision du cabinet Gartner.
  • Un Datalab pour diffuser le big data dans tous les métiers: L’avionneur Airbus a mis en place un Datalab pour évaluer et expérimenter des projets big data. L’objectif est de favoriser la diffusion d’une façon maitrisée et cohérente des usages des mégadonnées dans tous les métiers du groupe.
  • Une imprimante 3D métal low-cost : Alors que les prix moyens pour acquérir un équipement de fabrication additive métal dépassent facilement les 200,000€, l’Institut Fraunhoffer a pour objectif de rendre plus accessible une technologie qui apparaît de plus en plus stratégique. L’imprimante 3D métal low-cost permettra de réaliser des pièces uniques telles que des prototypes, mais aussi des séries limitées et composants fonctionnels, avec pour objectif de réduire les temps de production de 60%.
  • Le marché mondial analytique dopé par l'IA et l'IoT : « IoT et IA vont de pair face au déluge des données nécessaires pour apporter de l'intelligence aux machines pour observer des patterns, extraire des indicateurs pertinents et envoyer des notifications ou adapter leur comportement en temps réel »
  • La fabrication additive française à la loupe : Les instituts Carnot de la filière Manufacturing ont réalisé une cartographie quantitative des forces de R&D en fabrication additive dans notre pays. Il en ressort une force de frappe importante avec 250 équivalents temps plein  actifs dans ce domaine et une forte dynamique de développement. Retrouvez la synthèse de l’étude en cliquant sur le lien.
  • L’IoT au service de l’impression 3D pour le contrôle qualité: Ensemble, l’IoT et l’impression 3D pourraient rendre les processus de fabrication plus efficaces que jamais. Les technologies d’impression 3D sont devenues très populaires dans les industries de l’automobile, de l’électronique et de la santé. Les nouveaux outils de fabrication digitale, comme l’impression 3D et la récolte de données, permettent aux entreprises de définir de nouveaux modes de travail en surveillant, analysant et améliorant la qualité des produits.
  • Blockchain : pourquoi elle peut être utile aux industriels ? La blockchain ne se résume pas aux transactions financières. Plusieurs acteurs travaillent à élargir son spectre d’utilisation. C’est le cas, en France, de la start-up française ChainOrchestra, qui s’oriente notamment vers l’IoT industriel, ou d’Engie, qui expérimente l’emploi de la technologie pour monitorer ses réseaux d’eau ou d’électricité.
  • Le constructeur automobile Peugeot a annoncé la signature d’un partenariat inédit avec Divergent 3D. Cet accord porte notamment sur l’impression 3D métallique et vise à faire franchir au constructeur automobile français un nouveau pallier dans la fabrication additive. Jusqu’alors limitée à la production de pièces réduites ou spécifiques à une partie du véhicule, la technologie de fabrication additive deviendrait la pierre angulaire du processus de fabrication qui  permettra de produire des voitures entières à partir de structures en métal imprimées en 3D avec des formes et des caractéristiques impossibles à réaliser auparavant.
  • Les entreprises du BTP construisent plus vite grâce à l'IoT : De nombreuses entreprises du BTP se convertissent à l'IoT. "Elles utilisent des outils de géolocalisation pour optimiser leur organisation logistique mais aussi des capteurs permettant de mesurer la qualité du béton. Ces nouveaux équipements percent surtout aux Etats-Unis. En France, les spécialistes des matériaux de construction Lafarge et Saint-Gobain s'intéressent à ces outils dans le cadre de leur veille technologique.
  • Technologies d'impression 3D pour le prototypage et la production: Fabriquer une pièce en superposant des milliers de couches fines donne aux concepteurs de modèles CAO destinés à une impression 3D la possibilité de créer des géométries très complexes dont le moulage est souvent impossible à réaliser. C’est le cas notamment des canaux et des orifices internes auquel on ne peut accéder à l’aide de fraises ou des assemblages entiers imprimés en une seule pièce. Mais que se produit-il lorsque des prototypes additifs peuvent être soumis à l’étape de moulage par injection ?
  • Bulletin de veille : Toutes les archives du bulletin de veille pour l'industrie en ligne

Actions sur le document
« Avril 2018 »
Avril
LuMaMeJeVeSaDi
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30