Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Bulletin de veille pour l'industrie Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT juin 2017
Se connecter


Mot de passe oublié ?
 

Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT juin 2017

 





  • Le contrôle qualité dans la production additive. La pièce correspond-elle au plan ? Est-elle capable de résister aux contraintes prévues lors de son utilisation ? Les réponses à ces deux questions sont décisives pour savoir si une pièce est valide ou non. Un fabricant doit être en mesure de répondre à ces questions, qu’il s’agisse de pièces issues de la fabrication additive ou traditionnelle.
  • AIF, Etudes filières industrielles du futur : Virtualisation de la ligne, digitalisation des flux, machines intelligentes ou encore développement de la fabrication additive peuvent générer un bénéfice significatif sur l'ensemble de la chaîne de valeur. Les différents partenaires de l'industrie du futur mettent en place un plan d'action global pour accélérer le déploiement des compétences et technologies du futur en France.
  • Blockchain : gouvernance, confiance et libre arbitre. La blockchain est identifiée comme une innovation de rupture, riche en potentialités de progrès, mais le chercheur, tout comme le citoyen éclairé, doit exercer son doute critique. Toute innovation porte en elle « deux sortes de limites : celles que vous connaissez et que vous essayez de résoudre, et celles que vous ne connaissez pas. »
  • Engie connecte des milliers d’objets pour le chauffage des écoles de Paris : 140 écoles parisiennes équipées d’une solution de contrôle de chauffage des classes. Ce programme entre dans le Plan Climat Energie (PCE) de la Ville de Paris qui vise à réduire de 30% la consommation énergétique et d’émission de CO2 à travers des actions de rénovation énergétique mais aussi de meilleur contrôle des besoins. Si les capteurs déployés relèvent de fonctions relativement classiques, ils se distinguent dans le cas présent par leur mode énergétique. « Il s’agit d’objets sans fil et sans batterie qui tirent leur énergie de l’environnement »
  • Siemens franchit une nouvelle étape dans la fabrication additive : Siemens réalise une percé majeure dans l’industrie avec la toute première installation commerciale et la mise en service sécurisée et continue d’une pièce imprimée en 3D dans une centrale nucléaire. Compte tenu des normes strictes de sécurité et de sûreté propres au secteur nucléaire, cette réalisation constitue une véritable réussite et une avancée majeure.
  • Choisir les bons standards: On observe aujourd'hui un foisonnement de standards de communications pour l'Internet des objets. Mais seule une petite partie d'entre eux seront pérennisés avec le temps. En attendant, faire son choix est une question complexe.
  • La fabrication additive au service de l’électronique imprimée : Des encres inkjet composées de nanoparticules qui sont utilisées dans la fabrication de circuits imprimés (ou PCB en anglais) via une imprimante 3D. Le plus grand avantage de l’impression 3D est sa capacité à produire des objets fonctionnels sur mesure y compris de l’électronique complexe.
  • Michelin dévoile un pneu imprimé en 3D biodégradable et increvable. Le fabricant de pneus français a dévoilé un tout nouveau concept de pneu imprimé en 3D, Concept Vision, qui pourrait bien révolutionner la façon dont nous roulons. Le pneu a une structure biomimétique et une bande de roulement qui peut être réimprimée pour être plus adéquate aux conditions climatiques.
  • IoT : bien mesurer les courants pour optimiser la durée de vie des batteries des objets connectés. Prévoir la durée de vie de la batterie d’un objet connecté à Internet (IoT) est plus difficile qu’il n’y paraît. Des outils de mesure dédiés peuvent faciliter le processus de prévision de la durée de vie de la batterie. Ils fournissent des informations complémentaires, telles que les mesures de Joule, qui peuvent aider les développeurs à optimiser la conception et la consommation de modules et appareils IoT.
  • Le nucléaire veut faire sa mue numérique. Logiciels de simulation, outils de maquettage, "big data": l'industrie nucléaire doit rattraper son retard dans la numérisation de ses processus et utiliser celle-ci comme un levier pour accroître sa compétitivité et améliorer son image.
  • Une pièce critique imprimée en 3D par Liebherr Aerospace: L'Airbus A380 a réalisé un vol spécial le 30 mars 2017. Pour la première fois, un avion Airbus a embarqué un composant hydraulique de commande de vol imprimé en 3D. Le bloc vannes de l'actionneur de spoiler en question a été fabriqué par la société Liebherr Aerospace.
  • "L'avenir de l'Humanité réside dans l'intelligence collective augmentée": Le scientifique, prospectiviste Joël de Rosnay prédit, grâce à la place prépondérante de l’intelligence artificielle, des outils connectés et des réseaux sociaux, l’émergence d’une «intelligence collective augmentée» ou le triomphe de «l’hyper­humanisme». Des bouleversements majeurs qui auront également un impact sur la façon dont nous envisagerons, d’ici peu, notre propre santé.
  • L'intelligence artificielle, nouvel eldorado de l'IT : Gestion de la qualité et systèmes de recommandation, systèmes de diagnostics et de traitement, agents logiciels pour le support client, systèmes automatisés de détection des menaces et de prévention .... « Les applications intelligentes basées sur l’informatique cognitive, l’intelligence artificielle et le deep learning forment la prochaine vague de technologies qui transforment la manière dont les consommateurs et les entreprises travaillent, apprennent et jouent »
  • Les enjeux juridiques de la blockchain: « Le “smart contract” est un abus de langage, c’est du code informatique ce n’est pas un vrai contrat, il n’y pas de droit applicable spécifiquement autre que le droit commun… ». Quel est l’environnement juridique lié à la blockchain aujourd’hui ? Comment se prémunir contre les risques existants ? Quels sont les recours ? Le législateur a-t-il prévu des évolutions ?
  • Comment Carrefour va tracer 10 000 chariots : « La supply chain est un terrain de jeu extraordinaire pour l’Internet des objets » Carrefour compte plus de 5 600 magasins en France et livre 1,4 milliard de colis par an transportés par 3 500 camions sur les routes quotidiennement.  « L’IoT ouvre de nouvelles fonctions pour véhiculer les marchandises efficacement. A raison de 2 500 données par jour avec un PoC de 100 rolls, il y a un vrai enjeu de traitement de la donnée. »
  • Capturer des souris grâce à l'IoT : Le mousetrapping n'est plus un terme réservé au marketing en ligne, mais s'applique désormais aussi au sens propre. Dans le monde de l'ICT, le 'mousetrapping' est une forme agressive de marketing en ligne visant à faire cliquer un internaute.  Dans l'alimentaire ou le pharma notamment, les rongeurs représentent un risque important en matière d'hygiène. Les applications IoT facilitent le suivi de la prévention et la lutte.
  • Vers un monde hyper-industriel ? Parce qu’elle modifie les manières de produire, de consommer et de communiquer, la révolution numérique achève de brouiller la frontière entre l’industrie et les services car elle renvoie à « la mise en réseaux des machines entre elles, des machines et des hommes, et des hommes entre eux ». La transformation majeure induite par le numérique ne réside pas, écrit Pierre Veltz, dans « l’automatisation des tâches, mais [dans] l’augmentation de la connectivité ».

-- 

Erick Jonquière |  AFNeT  | 
 
Chef de projet IT
Community Management & Collaborative Practice
___________________________________
30, rue de Miromesnil - 75008 Paris
Tel : + 33 (0)1 53 43 82 70
Mob : +33 (0)6 09 04 87 18
erick.jonquiere@afnet.fr
Actions sur le document
« Juillet 2018 »
Juillet
LuMaMeJeVeSaDi
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031