Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Bulletin de veille pour l'industrie Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT juillet 2017
Se connecter


Mot de passe oublié ?
 

Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT juillet 2017

 




  • Big Data, IoT, Intelligence artificielle et RGPD : la conciliation est-elle réellement possible ? Un nouveau règlement européen  (RGPD ou GDPR, pour General Data Protection Regulation) va contraindre les entreprises sur la collecte et l’usage des données personnelles, sur la sécurité, le droit à l’oubli et la portabilité des données. Il s’agit d’un véritable effort pour les entreprises qui, doivent faire face à l’explosion des données avec l’émergence du Big Data, de l’IoT et de l’intelligence artificielle.
  • La guerre des plateformes pour l'usine du futur : « Ce qui amène de la valeur ajoutée à l'industrie, ce sont des solutions et non des plateformes, c'est l'entreprise qui sera capable de transformer la donnée le plus rapidement possible en valeur pour les clients ", explique Alain Dedieu, directeur stratégique chez Schneider Electric.
  • Thales Alenia Space : champion du monde des pièces 3D en orbite ! Avec Monacosat, le constructeur cannois de satellites s'était lancé début 2015 dans l'aventure de la "fabrication additive" aluminium pour l'espace avec un support d'antenne. Le groupe franco-italien va continuer dans cette voie en fabriquant des pièces de dimensions de plus en plus grandes, ce qui représente une véritable avancée du point de vue industriel.
  • Internet des objets : 10 types de déploiements en entreprise. Alors que les entreprises continuent d'expérimenter l'internet des objets, des cas d'utilisation intéressants voient le jour. Voici quelques-uns des modes de déploiement les plus courants de l'IOT dans l'entreprise. L'endroit où les entreprises déploient ces appareils et la façon dont elles les utilisent dépendent du marché vertical. Voici dix déploiements de l'internet des objets par les entreprises pour en retirer une vraie valeur opérationnelle.
  • L'ERP à l'ère des robots et de l'IA. Comment l"ERP né sur un mainframe il y a 45 ans arrive a traverser toutes les architectures informatiques, et continue de se frayer un chemin au travers des arcanes de l'intelligence artificielle et des robots connectés ? Tous les DSI le savent bien, avec les ERP la question est moins l'innovation, qui est devant, que la gestion de la dette technique, qui est derrière.
  • Comment Airbus utilise l'IA pour valoriser ses images satellites. Airbus Defense and Space utilise des modèles de machine learning pour écarter les nuages de ses clichés satellites et repérer les avions sur la base d'un jeu de données de 40.000 prises de vues. Airbus Defense and Space utilise également l'Intelligence Artificielle pour effectuer de la reconnaissance automatique d'objet.

  • Approche Machine Learning supervisée ou non supervisée. Dans le cadre d'une approche non supervisée, les exemples sont constitués uniquement de données, sans résultat attendu, et l'apprentissage se fait donc par similarité entre elles. Contrainte et contrôlée, l'approche Machine Learning supervisée présente un aspect plus rassurant, mais aussi un écueil de taille. En effet, une fois programmée par l'expert, la machine devient capable de le remplacer.
  • Manque de cohésion entre les départements des entreprises sur l’usage de l’IoT,: La confiance dans cette technologie et les craintes par rapport à sa sécurité en Europe en serait responsable . Selon une récente étude d'Aruba, filiale de Hewlett-Packard, menée auprès de 1400 responsables informatiques et métiers dans 11 pays d’Europe et du Moyen-Orient, le marché de l’Internet des objets (IoT) reste fragmenté dans la région EMEA en raison des divergences de points de vue entre les départements informatiques et métiers sur ce qu’est l’IoT et sur sa finalité.
  • Une plate-forme de fabrication additive innovante. Nouvelle approche de la fabrication additive pensée pour la production en faible volume et la personnalisation de masse... Architecture évolutive, basée sur le cloud, créée pour réaliser de nouvelles économies d’échelle grâce à l’ajout simplifié de cellules d’impression 3D pour répondre à la demande. Plate-forme fiable et intelligente à plusieurs cellules qui permet l’impression 3D continue et automatisée, avec une intervention minimale de l’opérateur.
  • Les robots industriels à la portée des cyber-attaques : Les robots industriels, ceux des chaînes de montage automatisées, sont facilement piratables. Du moins, les machines de l’Industrie du Futur, connectées au réseau de l’entreprise et, donc, à Internet, alors qu’ils ont à l’origine été conçus pour être isolés de l’extérieur. Comme souvent dans les environnements connectés, la sécurisation des solutions n’a pas suivi le bénéfice amené par la mise en réseau et le pilotage à distance des outils de production.
  • Quand l’ordinateur apprend à apprendre. Un champ d’études qui donne aux ordinateurs la capacité d’apprendre des tâches pour lesquelles ils ne sont pas spécifiquement programmés.  Il s’agit d’abord de collecter des données et de s’assurer qu’elles sont « propres », c’est-à-dire sans lacunes, sans aberrations ou données non pertinentes. Et dans un second temps, ces données sont utilisées pour tester des hypothèses et faire des prédictions.
  • La « quantique » du futur : Aujourd’hui, la majeure partie de la puissance de calcul se situe dans des data centers aux quatre coins du monde, mais de la même manière on ne pourra pas indéfiniment les étendre et multiplier. Comment alors remplir les contraintes physiques et énergétiques qui se posent devant nous ? Beaucoup plus concrètement, comment les nouvelles formes de technologies qui apparaissent telle l’intelligence artificielle peuvent être mises en place ?
  • La feuille de route de l’IRT Railenium. 6 programmes structurants répondant aux enjeux de la filière (outilsd’exploitation, maintenance prédictive, matériel roulant, infrastructures, énergie, essais et simulation), l’IRT Railenium vise à stimuler la compétitivité des entreprises et la performance des réseaux ferroviaire par l’innovation et le développement de solutions plus économiques, plus performantes, et à moindre impact environnemental.
  • Machine learning : le sauveur de la cybersécurité ? : La cybersécurité est en train de muer vers des affrontements de type "machine contre machine". Dans un tel environnement, les entreprises doivent s’assurer que les IA peuvent apprendre à se défendre plus rapidement qu’elles n’assimilent les techniques d’attaques.

-- 

Erick Jonquière |  AFNeT  | 
 
Chef de projet IT
Community Management & Collaborative Practice
___________________________________
30, rue de Miromesnil - 75008 Paris
Tel : + 33 (0)1 53 43 82 70
Mob : +33 (0)6 09 04 87 18
erick.jonquiere@afnet.fr
Actions sur le document
« Novembre 2018 »
Novembre
LuMaMeJeVeSaDi
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930