Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Bulletin de veille pour l'industrie Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT décembre 2016
Se connecter


Mot de passe oublié ?
 

Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT décembre 2016

  • IoT la sécurité des systèmes de contrôle industriels en danger ? Les entreprises actives dans les secteurs de la manufacture, de l'énergie, des services, etc. évaluent actuellement les bénéfices de l'usage d'objets connectés, notamment pour rationaliser leurs systèmes de contrôle industriels (ICS). Il s'agit de "l'Internet des Objets industriels (IIoT)". Cependant, les ICS sont confrontés par nature à des menaces de sécurité en constante évolution. Les cybercriminels considèrent les entreprises liées à l'IIoT comme un nouveau point d'entrée dans une organisation, et le moyen d'en contourner le périmètre de défense.
  • A Lyon, une blockchain de Bouygues : Début octobre, Bouygues Immobilier a annoncé le lancement d'un projet pour que de l'énergie photovoltaïque produite dans le quartier Confluence à Lyon (Rhône) soit autoconsommée dans le voisinage. De multiples producteurs petits, qui utilisent la technologie pour rapprocher offre et demande : le solaire pourrait bien annoncer l’ubérisation du monde de l’électricité !
  • La stratégie IoT des grands acteurs IT : IBM, Microsoft, HPE, SAP, Oracle et AWS proposent tous des offres et services pour adresser le marché en devenir de l’IoT. L’Internet des objets est devenu en quelques mois le futur eldorado des acteurs de l’IT. Smart grid, domotique, santé connectée, industrie 4.0, logistique, urbanisme, agriculture, défense et jusqu’au Tour de France : l’IoT est partout.
  • L’ERP face au défi de l’Internet des objets: Une entreprise peut être tout à la fois utilisatrice d'objets connectés intelligents (par exemple, des machines outils, qui sont désormais capables de transmettre des informations sur leur état d'usure et gérer une partie de leur maintenance), et productrice de ces mêmes objets intelligents connectés en ajoutant à des produits existants une dimension de connectivité, en liaison éventuelle avec des applications téléchargeables proposés à ses clients. Dans les deux cas, il faudra gérer (et l'on peut presque dire «digérer»), d'énormes quantités de données nouvelles disposer d'un logiciel ERP capable d'un telle prouesse.
  • BlockChain, quelles applications pour l'entreprise ? Par sa promesse de révolutionner la façon dont sont certifiées les transactions en décentralisant leur traitement, la technologie Blockchain semble sur le point de transformer en profondeur notre société et son économie. Cependant la blockchain soulève encore de nombreuses interrogations, tant sur son fonctionnement que sur les perspectives concrètes qu’elle offre aux entreprises.
  • Une imprimante 3D métal low-cost : L’imprimante 3D métal low-cost permettra de réaliser des pièces uniques telles que des prototypes, mais aussi des séries limitées et composants fonctionnels, avec pour objectif de réduire les temps de production de 60%.
  • Quand General Electric se lance dans l'impression 3D : “La fabrication additive (l’impression 3D) constitue une partie essentielle de l’évolution de GE en groupe digital industriel”, a déclaré Jeff Immelt, le directeur général du groupe General Electric. Par le rachat de deux entreprises que GE débarque avec force dans le monde des imprimantes 3D. L’un des plus gros rachats du secteur nous vient donc du conglomérat américain qui opère déjà dans des multiples domaines d’activité (aviation, électricité, finance, imagerie médicale, moteurs, locomotives…).
  • Le consensus au cœur du mode de gouvernance de la blockchain: Lorsqu’on parle de blockchain, on finit irrémédiablement par mettre en avant le mode gouvernance de celle-ci. En effet, dans un système centralisé traditionnel, le mode de gouvernance est tout aussi centralisé et simplifié, ainsi tous les acteurs du système s’appuient sur un tiers de confiance connu de tous et faisant foi pour définir les règles du jeu et jouer le rôle d’arbitre pour mettre tous les acteurs d’accord lorsqu’il y a besoin d’un arbitrage.
  • Les blockchains au secours de la santé? Avec l’avènements des blockchains, tous les intermédiaires ont du souci à se faire:   dans cette conception économique, le client parlera directement avec l’usine pharmaceutique, il traitera immédiatement avec les fabricants, et de même l’usine, via l’internet des objets et les contrats de type blockchain, n’aura plus besoin d’«intermédiation».
  • Le premier bâtiment européen imprimé en 3D : Les dirigeants de l’hôtel De Slaapfabriek ont ainsi annoncé vouloir recourir à la fabrication additive pour construire une structure suffisamment grande pour accueillir des conférences. Alors que les travaux devraient débuter à partir de juillet 2017, le bâtiment devrait posséder une emprunte écologique nulle et ne nécessiterait que 10 jours d’impression.
  • Stratasys et Siemens veulent pousser l’impression 3D dans les usines : Le fabricant d’imprimantes 3D Stratasys, et le groupe allemand Siemens, ont  établi un partenariat visant à intégrer des solutions Siemens Digital Factory, à des solutions de fabrication additive Stratasys. L’objectif est de faire de cette technologie une pratique de production universellement reconnue et s’intégrant à de nombreux secteurs tels que l’aéronautique, l’automobile, le transport, l’énergie et l’outillage industriel.
  • Les maîtres de la matière : Lisi Aerospace et Poly-Shape créent une co-entreprise dans l'Impression 3D. Baptisée Lisi Aerospace additive manufacturing, la nouvelle entité sera spécialisée dans la conception et la réalisation en impression 3D de pièces mécaniques aéronautiques et spatiales.
  • La blockchain va-t-elle révolutionner le droit ? « La blockchain est une technique de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, ne nécessitant aucun organe de contrôle et infalsifiable. Elle permettra la création de véritables organisations décentralisées et de contrats intelligents dont le droit, encodé dans des formules mathématiques, garantira les performances avec une fiabilité inatteignable par aucune institution politique humaine… »  Un sujet à écouter, Hubert de Vauplane, avocat, spécialiste de la « blockchain » dans l’émission Les Discussions du soir sur France Culture
  • Comment la blockchain bouscule le financement du commerce international : Outre la blockchain, les banques songent à mettre à profit les technologies d'Internet des objets (IoT) pour tracer les marchandises en transit et réduire les risques associés. « Lorsque des bateaux que nous finançons s'arrêtent dans des ports soumis à embargo pour un problème technique, par exemple, nous devons prendre contact avec les autorités locales pour certifier que les conteneurs n'ont pas été ouverts. Avec un objet connecté, il suffit d'une vérification à distance»....
  • Safran s’engage pour une nouvelle filière titane française: Safran apportera son expertise dans les alliages de haute performance et devra valider leur qualité et celle des poudres ainsi produits : « Nous vérifierons que les alliages obtenus atteignent une qualité en adéquation avec les standards de pointe du secteur aéronautique », précise Marjorie Cavarroc, responsable du projet. Aubert & Duval, filiale d'Eramet et fournisseur historique de Safran, sera chargé de l'ingénierie des procédés.
  • Bulletin de veille : Toutes les archives du bulletin de veille pour l'industrie en ligne

Actions sur le document
« Janvier 2018 »
Janvier
LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031