Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Bulletin de veille pour l'industrie Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT décembre 2018
Navigation
Se connecter


Mot de passe oublié ?
 

Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT décembre 2018


  • La fabrication additive a déjà décollé : Le secteur aéronautique utilise depuis plus de trente ans la technologie de fabrication additive… depuis la naissance des technologies SLM en 1983. À la fin des années 1980, la fabrication additive était principalement utilisée pour du prototypage rapide. Elle a rapidement décollé vers des applications plus larges. De nos jours, cette technologie est utilisée pour du prototypage, de l’outillage, mais aussi pour la production de pièces finies. Le secteur aéronautique a joué un rôle très important dans le développement de ces applications. Il devrait continuer à développer la fabrication additive dans les années à venir. L’industrie aéronautique est également à la tête du développement des matériaux en fabrication additive.
  • Hyperledger, acteur majeur du développement de la technologie blockchain : Parfois confondue avec une simple blockchain ou une crypto-monnaie, la plateforme Hyperledger est un projet collaboratif visant à servir de support au développement de la technologie blockchain. Il offre les cadres (frameworks), les normes, les directives et les outils nécessaires à la création de blockchains open source et d'applications connexes utilisables dans divers secteurs.
  • Un supercalculateur de 14 pétaflops : Le Genci (Grand Équipement National de Calcul Intensif) vient d’annoncer l’acquisition d’un supercalculateur d’une puissance de 14 pétaflops, soit 14 millions de milliards d'opérations par seconde avec le concours du Ministère de la Recherche, du CNRS, du CEA, et de l’Inria. Livré mi-2019, le supercalculateur de HPE sera installé à l’Idris, le centre de calcul du CNRS sur le plateau de Saclay. La machine la plus performante du Genci – un supercalculateur Atos Bull Sequana X1000 - plafonne à 9,4 pétaflop/s.
  • SCM & Intelligence artificielle : Au regard de tous les bénéfices de l'IA dans la Supply Chain - bénéfices avérés et non pas fantasmés, contrairement à d'autres domaines - il n'est pas surprenant que cet ensemble de technologies ait trouvé sa place, aussi bien dans le secteur du commerce et du retail que dans les chaînes d'approvisionnement interentreprises.
  • La Blockchain, nouvel eldorado de la traçabilité agroalimentaire ? La technologie de sécurisation des données et leurs blockchains respectives intégrées à des applications de traçabilité alimentaire constitue une solution d’avenir.  Le concept de blockchain offrirait-il la solution tant attendue aux scandales sanitaires qui entachent régulièrement l’image de la filière agro-alimentaire et des distributeurs ?
  • “Blockchain as a service” vers des blockchains spécialisées ? La blockchain, ce système de registre décentralisé et sécurisé, séduit de plus en plus d'industriels. Les secteurs de l'énergie, de l'agroalimentaire et de la santé sont particulièrement intéressés.Les blockchains adoptées par les entreprises sont pour la plupart des modèles privés ou semi-privés, bien moins décentralisés que les blockchains publiques de type Bitcoin ou Ethereum. Certaines, telle Hyperledger, permettent avant tout de créer un réseau privé ou de consortiums entre un nombre d’acteurs restreints dont l’identité est connue et vérifiée.
  • Cyber : les 4 cybermenaces en vogue pour 2019 : En 2019, la menace qui vient d’internet devrait encore s’intensifier. Le dernier rapport publié par la société de cyber-sécurité McAfee pointe du doigt les tendances qui devraient encore se renforcer dans les mois à venir. Le piratage de données dans le cloud, le crypto-jacking, les attaques via l’internet des objets ou encore les virus destructeurs devraient encore prendre de l’ampleur.
  • Pour une éthique des algorithmes: Quoi de plus neutre qu'un ordinateur ? Quoi de plus a priori objectif qu'une suite de calculs, qu'une série d'opérations mathématiques ? Quoi de plus éloigné d'une opinion finalement qu'un algorithme ? Et bien tout justement. Parce qu'ils sont programmés par des humains qui sont eux perclus de biais, parce qu'ils tentent d'objectiver des réalités qui sont plus complexes que ce que peut décrire une seule suite mathématique, parce qu'enfin derrière chaque algorithme il y a une intention et qu'une intention n'est pas neutre.
  • La Blockchain peut-elle révolutionner le secteur du retail ? Du côté des industriels et des distributeurs, le tout numérique doit encore relever certains défis pour être pleinement profitable : l'enjeu est d'abord sécuritaire avec des entreprises qui se doivende protéger les transactions et les données confidentielles associées. Ensuite, l'objectif est aussi de garantir une traçabilité sans faille des produits et des transactions...
  • Intelligence artificielle, 19 projets pour l'avion de combat du futur : Le ministère des Armées vient d'annoncer la notification du premier lot d’études pour le projet « Man Machine Teaming » (MMT), consacré à l’intelligence artificielle et l’aviation de chasse : les 19 premiers projets viennent d’être sélectionnés par la DGA et les industriels, Dassault et Thales. Ces sujets sont répartis en six thèmes principaux : assistant virtuel et cockpit intelligent, interactions homme-machine, gestion de mission, capteurs intelligents, services capteurs, soutien et maintenance robotisés.
  • RGPD et Blockchain : le grand écart pour 2019. La blockchain cumule pour l’instant toutes les caractéristiques qui la rendent impraticable aux yeux du RGPD : aucun responsable identifiable du traitement des données, impossibilité de détruire les données une fois qu’elles ne sont plus utiles (elles sont éternelles), impasse techniques pour faire droit aux demandes légitimes d’effacement ou de rectification des données de la part des utilisateurs.
  • L'humain augmenté ? : Si l'arrivée de l'IA dans les lignes de production de l'industrie française est inévitable, il faut rappeler la prépondérance de l'humain. Les avancées technologiques récentes portent avec elles leur lot d'espoirs, de fantasmes mais aussi de craintes et d'interrogations sur le devenir de l'être humain. Quelle vision émerge aujourd'hui de l'industrie du futur ? Des unités de production totalement automatisées, sans le moindre souffle humain ; cette “black factory” jusqu'au boutiste qui commence à s'imposer dans l'esprit d'entrepreneurs avant-gardistes. Portrait robot de l'industrie du futur ...
Actions sur le document
« Septembre 2019 »
Septembre
LuMaMeJeVeSaDi
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30