Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Bulletin de veille pour l'industrie Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT août 2017
Se connecter


Mot de passe oublié ?
 

Bulletin de veille pour l'industrie - AFNeT août 2017



  • CNIS Juridique  5 octobre 2017 : Nouveau cadre européen pour la protection des données à caractère personnel, évolution du droit et mise en conformité. Enjeux et stratégies pour les filières industrielles
  • Objets connectés : où en sont les réseaux dédiés IoT ? Verizon est le premier à lancer un réseau nouvelle génération, utilisant son réseau 4G et une technologie LTE Cat-M1, sur une bande de fréquence autorisée (et payante), pour mettre en place un réseau LPWA spécifique.Ce réseau IoT couvre 6,2 millions de kilomètres carré, soit près des deux tiers de la surface des Etats-Unis, et proposera aux utilisateurs une facturation des transferts de données bien moins onéreuse que via la 4G classique.
  • Comment allier GDPR, Big Data, IA et IoT ? D’ici mai 2018, les entreprises européennes seront toutes confrontées à la nouvelle Réglementation européenne sur la protection des données personnelles (RGPD ou GDPR, pour General Data Protection Regulation). Dans ce nouveau règlement, certains volets impactent fortement l’organisation et le système d’information de l’entreprise. Les entreprises ont tout intérêt à revoir leur structure informatique pour gérer la donnée parfaitement et mettre en place de nouveaux usages et les les outils nécessaires à la bonne exploitation de leurs données.
  • Le talon d'Achille de l'intelligence artificielle : Les algorithmes d'apprentissage sont à l'origine des progrès extraordinaires de l'intelligence artificielle. Mais certains d'entre eux ont un point faible : impossible d'expliquer leur fonctionnement. Les spécialistes de l'IA appellent cela « l'effet boîte noire ". On connaît les données qui y entrent, on connaît celles qui en sortent, mais entre les deux... mystère.
  • Réalité Mixte: s’unir pour mieux régner. La réalité virtuelle, la réalité augmentée et l’internet des objets ont un avenir prometteur, notamment dans le monde professionnel : en s’unissant toutes les trois, ces technologies vont transformer notre manière de travailler. Cette fusion de trois mondes, de trois technologies, donnerait naissance à la réalité mixte.
  • Le big data est mort, vive le big data ! Trop vague, le terme "big data" est appelé à disparaître au profit des différentes technologies qu’il recouvre. En revanche, les bénéfices apportés par le traitement de grands volumes de données ne sont pas prêts d’être remis en cause.
  • La bio-impression, futur de la médecine sur-mesure ? Aujourd’hui, nombreuses sont les personnes qui attendent de recevoir un organe pour une greffe. La bio-impression pourrait bien pallier ce problème. Elle correspond au processus qui permet de créer des structures cellulaires grâce à une imprimante 3D particulière. Ces cellules peuvent être intégrées à un organe fonctionnel.
  • Reconnaissance vocale: L'avenir des objets connectés ? Qu’il s’agisse de naviguer dans les applications et les logiciels ou de faire des recherches sur Internet, l'intelligence artificielle se présente comme une alternative à la navigation telle que nous la connaissons aujourd’hui, voire même son futur. La reconnaissance vocale peut également être utilisée pour contrôler des objets connectés.
  • Additive Factory Hub, une plateforme de recherche internationale qui devrait accélérer le développement de la fabrication additive dans l’industrie. Le Cetim  avec les autres partenaires de cette initiative (Safran, CEA List, Arts et Métiers, SystemX, Air Liquide, Onera, EDF, Polyshape, Addup…) sont à l'initiative avec pour objectif de rassembler le plus d’experts et de mutualiser les connaissances et moyens pour accélérer le développement de la fabrication additive, notamment dans le secteur industriel.
  • Plus de 400 pièces imprimées en 3D dans l’espace: L’impression 3D accompagne la construction de plus en plus de pièces pour satellites et autres engins spatiaux. Thales Alenia Space est un bon exemple de cette tendance qui semble s’accroître. L’entreprise vient d’envoyer plus de 400 pièces en métal et en plastique imprimées en 3D en orbite.
  • L'incroyable supercalculateur de Bull : Le TGCC – Très Grand Centre de Calcul – va accueillir avant la fin de l'année un nouveau supercalculateur ultra-puissant. Son nom : Bull Sequana. Sa puissance : 20 péta-flops, soit l'équivalent de 75 000 processeurs d'ordinateurs classiques.
  • Cartographie de la recherche française en fabrication additive : Les instituts Carnot, pilotés par le Cetim, publient une cartographie des acteurs de la R&D en fabrication additive. Le document révèle un important maillage territoriale, avec trois régions en pointe : Auvergne-Rhône Alpes, Ile de France et Grand Est.
  • Atos dévoile son premier simulateur quantique : Avec son QLM, Atos dit être en mesure de reproduire le fonctionnement d'un ordinateur quantique de 30 à 40 qubits (l'équivalent en informatique quantique des bits traditionnels, mais qui profitent de deux spécificités de la physique de l'infiniment petit - la superposition d'états et l'intrication - pour démultiplier la force de calcul).
  • Un référent technologique pour développer la fabrication additive: le Cetim et ses centres associés, ont développé un environnement unique afin que les entreprises puissent tester, valider et s’approprier cette nouvelle technologie. Cela passe par de l’aide à la décision et du transfert, et aussi par un rôle de veille afin d’informer sur ce qui se fait de mieux
  • Qinteq alimente à distance les capteurs industriels autonomes : Qinteq vise l'Internet industriel des objets : les usines, les machines et les infrastructures sont progressivement bardées d'instruments de mesure sans fil, pour contrôler les températures, les pressions, les déformations ou les vibrations. La technologie de Qinteq permet d'alimenter des capteurs dans des endroits difficilement accessibles.
  • IoT : du buzz au business !: nous sommes passés d'un modèle de « Proof of concept »  à un modèle de « Proof of value ». Autrement dit, à nos débuts, les clients voulaient tester et expérimenter de nouvelles manières de mener leurs activités avec l'Internet des objets. Maintenant qu'ils ont constaté que c'est efficace, ils se focalisent sur leur retour sur investissement

 

-- 

Erick Jonquière |  AFNeT  | 
 
Chef de projet IT
Community Management & Collaborative Practice
___________________________________
30, rue de Miromesnil - 75008 Paris
Tel : + 33 (0)1 53 43 82 70
Mob : +33 (0)6 09 04 87 18
erick.jonquiere@afnet.fr
Actions sur le document
« Janvier 2018 »
Janvier
LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031