Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Bulletin de veille pour l'industrie Bulletin de veille "IoT" du 19 mai 2016
Se connecter


Mot de passe oublié ?
 

Bulletin de veille "IoT" du 19 mai 2016



  • Cycle AFNeT CNIS Objets connectés et intelligents : Prochain atelier au MEDEF le 25 mai 9h00 -12h30.
    Visite guidée dans le tout connecté en mode analyse prédictive des risques juridiques, spécificités du contrat de licence d'utilisation de logiciel pour les applications IoT, réflexions autour de l'appropriation, la protection, la valorisation et le partage de l'objet et de ses données . Au delà du concept d'objet intelligent et connecté, ROI modèles d'architecture ou encore de sécurité, il est apparu indispensable aux industriels participants au cycle IoT d'aborder les risques et enjeux juridiques associés à la collecte, l'échange et le traitement des données.
  • Plan 'Digital SNCF' bilan intermédiaire : La maintenance prédictive, basée sur l’internet des objets et le Big data, compte  parmi les pivots du programme. Aujourd’hui, 200 rames sont équipées de 2000 capteurs et envoient 70 000 informations dans le cloud par mois, d'après les chiffres de la SNCF. " Caténaires, intérieurs des rames, rails... l’ensemble des équipements du réseau ferré bénéficieront de la maintenance prédictive. "Rien n’échappe à cette transformation digitale, c’est une source de compétitivité et de productivité", estime Guillaume Pepy.
  • Comment l'internet des objets va révolutionner la fabrication industrielle, une étude signée BI Intelligence : Bien que les sociétés utilisent déjà l’IoT en masse pour le suivi des actifs et la maintenance prédictive, de nombreuses solutions plus complexes comme les robots autonomes ou encore la réalité augmentée ne sont utilisées que par une minorité d’entreprises. Les entreprises qui ont été analysées pour ce rapport sont les suivantes : PTC, IBM, Cisco, Microsoft, Zebra Technologies, PWC, TATA Consultancy Services, Fanuc, Stanley Black and Decker, General Motors, KUKA Systems Group, Lockheed Martin, Epson etc.
  • Plan Industrie du Futur : éviter la guerre des normes. L'exécutif européen veut aller vite pour éviter les luttes fratricides entre les différents plans nationaux pour "l'industrie du futur" en France, "l'industrie 4.0" en Allemagne et en Autriche, ou encore le plan “catapult” au Royaume-Uni. La crainte de Bruxelles est d'assister encore une fois à une guerre des normes et brevets entre pays européens, alors que le continent est "en retard derrière les Etats-Unis ou la Chine ", a souligné le Commissaire Oettinger lors d'une conférence de presse.
  • Réseaux d'objets connectés et simulation: Les outils de simulation de réseaux d’objets connectés sont prêts… mais peu utilisés. Avec l’accélération attendue des projets internet des objets dans l’industrie, et avec l’intégration de capteurs dans la logistique (au cœur des infrastructures routières, aéroportuaires…), des centaines de millions d’objets vont être connectés. Les interconnexions de réseaux vont se ­généraliser, donnant naissance à des systèmes de systèmes de plus en plus complexes. Il faudra superviser à la fois le déploiement des objets eux-mêmes, leur configuration logicielle, le lien avec les passerelles et concentrateurs et la communication avec les centraux situés dans le cloud. Un véritable défi.
  • L'open source : une opportunité pour les concepteurs d'objets connectés. L’utilisation de l’Open Source n’a pas ce côté propriétaire, impossible d’y apposer son drapeau, mais il permet de faire rapidement des tests, des preuves de concepts, qui sont autant d’éléments importants pour réussir son projet. L’avantage de l’Open Source réside dans la communauté de codeurs.
  • L’Internet des objets industriel sera ouvert ou ne sera pas : L'Internet des objets dans l'industrie répond à des applications concrètes, notamment en termes de maintenance prédictive. Utile ne rime pas toujours avec facile. L’un des principaux freins à la mise en œuvre de l’IIoT est le manque d’interopérabilité entre des équipements et machines.
  • 49% des grandes entreprises mettent en place des solutions de Big Data: Le Big Data et l'internet des objets sont deux forces technologiques en rapide expansion qui œuvrent souvent ensemble pour collecter les données. Comme le big data est associé à l'internet des objets, Tech Pro Research a également cherché à savoir qui utilise des systèmes de l'internet des objets pour collecter les données liées aux opérations ou à la place de marché. À peine un peu plus d'un cinquième (21 %) des entreprises interrogées disent utiliser l'internet des objets et 35 % prévoient de s'y mettre prochainement.
  • Pour les industriels, l’Internet des objets est d’abord un outil de productivité : l’Internet des objets est appréhendé comme un levier de productivité avant tout. 48% des personnes interrogées y voient un moyen d’augmenter la productivité des machines, tandis que 41% pensent que l’Internet des objets contribuera à l’amélioration de l'efficacité des hommes. En termes de processus industriels, c’est la traçabilité qui ressort en priorité avec 79% des réponses, devant le shop floor (73%) et la supply chain étendue (71%).
  • Les capteurs, catalyseurs d'un nouveau modèle énergétique. Le déploiement de capacités d’analyse de consommation énergétique sur les réseaux électriques et au sein des bâtiments est la première phase de rupture pour le marché de l’énergie. «La connectivité qui arrive dans l’énergie va impacter la manière dont nous consommons l’énergie dans l’habitat ; et les conséquences sur le business seront exponentielles », explique Christel Heydemann Senior vice-president corporate strategy, alliances & development chez Schneider Electric.
  • Data Marketing, l'IoT est une mine d'or : Basé sur un produit connecté, le Data Marketing offre désormais la possibilité de personnaliser une relation durable et évolutive entre l’entreprise et son client. En analysant les données d’usage, le Data Marketing permet de se construire une représentation factuelle de ses clients pour adapter le positionnement produit ainsi que ses fonctionnalités.
  • Les nouvelles frontières de l'industrie : Souvent dans l’ombre des gadgets connectés, la révolution qui sera provoquée par l’Internet des objets industriels sera l’un des plus grand chantier de l’histoire de l’industrie
  • IoT et Impression 3D : Une solution à faible coût pour connecter des pbjets en réseau. Le réseau LoRaWAN donne beaucoup de nouvelles opportunités pour développer les capteurs 3D. Grâce à l’impression 3D qui permet de réduire et personnaliser les capteurs, le réseau à faible coût LoRaWAN serait encore plus intéressant commercialement. Pour preuve, ce dernier montre une petite carte en plastique imprimée en 3D avec batterie et capteur qui permet de surveiller la température environnante.
  • Le réseau sans fil à basse consommation standardisé : Le terme LPWA (Low Power Wide Area) n’existait pas il y a quelques années. Aujourd’hui, ces technologies ont pris le devant de la scène pour la connectivité de l’Internet des Objets, avec leurs promesses de faible consommation électrique, de bas débit et de faible coût, tout en offrant une excellente couverture réseau. Des solutions standardisées, utilisées dans le monde entier et par un écosystème IoT, pourraient rendre la technologie beaucoup moins coûteuse que les solutions propriétaires de niche, idem pour la durée de vie des batteries, qui est sensiblement la même pour toutes les solutions LPWA.
  • Bulletin de veille : Toutes les archives du bulletin de veille pour l'industrie en ligne

 


-- 

Erick Jonquière |  AFNeT  | 
 
Chef de projet IT
Community Management & Collaborative Practice
___________________________________
30, rue de Miromesnil - 75008 Paris
Tel : + 33 (0)1 53 43 82 70
Mob : +33 (0)6 09 04 87 18
erick.jonquiere@afnet.fr
Actions sur le document
« Janvier 2018 »
Janvier
LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031